mardi, 15 mai 2018

Leuze-en-Hainaut : Conseil communal le 15 mai 2018

Ne cherchez pas, vous ne trouverez pas l''ordre du jour de cette séance du Conseil communal tenue ce jour sur le site de la ville.  Il n'y est pas.

Parlons plutôt de ce qui s'est passé en cette séance.  D'abord, les félicitations unanimes de Monsieur J-M Spriet qui a reçu le titre et l'insigne d'honneur d'or de lauréat du travail.

Le Conseil communal s'oppose au point 7 de l'ordre du jour de l'Imstam qui consiste au retrait de la ville de Brugelette.  Nous souhaitons que cette ville reste des nôtres.

Un cahier spécial de charge pour un auteur de projet d'un Plan communal de mobilité  a été approuvé.  Nous verrons ensuite comment seront traitées les promesses non tenue (voir plus bas).

La somme des bonis des comptes dépasse les 60 000  euros.  De quoi donner un peu de baume aux finances communales lors de la prochaine modification budgétaire ?  A voir.

Un cahier de charge de réhabilitation du centre de Gallaix est enfin soumis à délibération.  Rappelons que c'est dossier lancé lors de la mandature précédente, il a fallut 5 ans et demi pour le voir remonter à la surface.  Nous insistons pour qu'il soit traité comme prévu au départ, c'est à dire en tenant compte aussi des écoulement des eaux pluviales de l'église côté cimetière et de l'entrée de celui-ci.

Monsieur Baptiste Leroy s'est exprimé à propos de l'écoulement accidentel de mazout dans le Rieu de chapelle-à-Oie il y a quelques semaines et de la façon dont le dossier a été géré par la Ville.   La réponse qui lui a été donnée nous laisse rêveurs et surtout inquiets.

Dans les questions nous nous exprimons sur :

1. Le site de la ville (oui, le nouveau site !) qui n'était pas en ordre du tout, voir plus bas sur ce blog.  En outre, les adresses électroniques d'agents du CPAS sont erronées ce qui conduit à des non-réponses à des personnes dans le besoin : dramatique et inacceptable.  Réponse du bourgmestre : c'est pas le Collège, ce sont les agents.  A bon ?  A quoi sert, alors, le poste d'échevin de l'informatique ?

2. La CCATM ne se réunit plus.  D'autres conseils consultatifs (aînés, jeunes, enfants) ne sont pas ou très peu consultés.  C'est déplorable.  UNE VILLE INTELLIGENTE S'APPUIE SUR L'INTELLIGENCE INDIVIDUELLE ET COLLECTIVE DE TOUS LES USAGERS.  C'est une erreur de négliger ces apports de réflexion.  Réponse du bourgmestre : les agents n'ont pas eu le temps.  Ah bon ?  Mais ils ont le temps d'organiser des inaugurations en grandes pompes !

3. Où en sont les dossiers de la Grand'Place, des pistes cyclables du contournement, quand finiront les travaux de la chaussée de Bruxelles ?  D'autres communes savent faire bouger les dossiers.  Réponse du bourgmestre : c'est pas nous, c'est la région.  Ah bon ?  Pourquoi alors faire du show sur le site de son parti pour la Grand'PLace et avoir organisé un grand show avec le ministres il y a ... 6 ans ?

 

 

 

 

21:40 Écrit par Christian Ducattillon dans Opinion, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

samedi, 21 avril 2018

Leuze-en-Hainaut : vous avez dit "un tout nouveau site" ?

Il n'a pas fallu longtemps pour que le naturel ne revienne au galop.  En février 2018, le Collège communal présentait son nouveau site internet, voici l'avis que le groupe pS avait mentionné à ce sujet :

"  Après 3 à 5 ans, un site internet est à revoir de fond en comble pour s’adapter aux outils actuels. Il est grand temps que notre site soit rénové pour le graphisme et pour le fond.

Des tas d’applications sont aujourd’hui disponibles grâce aux outils mis à notre disposition par les services fédéraux. La pension, les autorisations d’accès, bon nombre de licences et bien d’autres outils sont accessibles via un lecteur de carte d’identité. Depuis début janvier, le casier judiciaire central facilite les demandes d’extraits et il sera de même dès l’an prochain pour les documents d’Etat-civil pour nos 589 villes et communes belges.

Un nouveau site, oui, encore faut-il qu’il soit tenu à jour. C’est un énorme problème à Leuze-en-Hainaut. Les informations sont entassées pêle-mêle, se contredisent parfois d’une page à l’autre, des informations obsolètes alourdissent la navigation, des courriels restent sans réponses.

Nous osons espérer que le nouveau site sera à jour au moment de sa mise en ligne. Encore faut-il qu’il le reste. . . Jusqu’octobre 2018 ? "

Nous sommes en avril, et déjà des problèmes apparaissent jusque dans les éléments de la page d'accueil.  Nous pouvons inscrire les enfants aux plaines d'été 2018.  Avec un formulaire comprenant des dates 2017 à certains endroits et 2018 à d'autres.  L'usager doit supposer, doit deviner ce qui est correct et ce qui ne l'est pas. 

Et ce n'est pas tout : le Centre culturel a déménagé, pas e très loin d'une quarantaine de mètres.  Les habitués s'y sont fait.  Mais pour les autres, les nouveaux habitants notamment, ceux qui doivent s'aider de l'adresse pour trouver, ce n'est pas évident du tout.  voir plus bas, sur la même copie d'écran l'ancienne adresse et la nouvelle apporte le doute et la confusion.

Certains éléments ont, par contre, été adaptés immédiatement, comme le retrait dû à la démission d'un échevin. C'est important d'en informer la population, bien sûr, mais les autres informations comme les plaines communales ou les coordonnées du Centre culturel sont-elles négligeables pour autant ?

Quant à la considération à l'égard des conseillers communaux, elle laisse pantois.   Sur l'ancien site, nous avions l'adresse postale de chacun d'eux.  Sur le nouveau, il n'y a que l'adresse électronique. Cela signifie que le citoyen qui ne dispose pas de l'accès à une connexion ne sait pas contacter un conseiller.  De plus, pour certains, l'adresse électronique est ancienne de plusieurs années puisque le fournisseur de service n'existe plus.  C'est mon cas, mon adresse est cd2@skynet.be et pas celle avec swing.be. (voir plus bas).  Pour ce cas, là, il y a même une erreur sur le nom du conseiller puisqu'il manque un "t". 

Voici les copies d'écran attestant cela.

Capture1.JPG

Capture2.JPG

Capture3.JPG

Capture4.JPG

Capture5.JPG

Capture6.JPG

Capture7.JPG

 

 

 

 

01:18 Écrit par Christian Ducattillon dans Actualité, Opinion, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

mardi, 27 mars 2018

Leuze-en-Hainaut : Conseil communal le 27 mars 2018

L'ordre du jour de la séance du Conseil communal de ce 27 mars 2018 est disponible via ce lien sur le site de la ville

La Tutelle régionale confirme l'avis donné antérieurement par la Directrice financière : frais de transfert explosent vers RCA et surtout CPAS, attention au planning d'investissements.

Pour la démission d'un Conseiller et le remplacement par la suppléante, nous ne pouvons que respecter le choix d’un groupe de remplacer un conseiller par le premier suppléant en ordre utile. Nous n’avons pas de commentaire à formuler.

Par contre, les communications faites dans la presse à ce propos sont le reflet d’un autre temps, quand un vassal devait prouver allégeance à son suzerain et maître en lui apportant la preuve de sa fidélité ou en tout cas de sa subordination. C’était parfois la tête d’un ennemi commun. Nous retournons 7 siècles en arrière, quand le mot démocratie n’était qu’un exercice de style de version grecque.  Triste réalité.

Toujours dans les communiqués faits dans la presse par MR et IDEES il y a quelques jours, nous sommes bien en Belgique, pays du surréalisme. Un groupe affirme une pré-alliance avec son grand partenaire, Ce dernier prétend le contraire. "Il y a au moins un des deux groupes qui ment." Cela vous dit quelque chose ?  Triste réalité.

La motions contre les visites domiciliaires passe grâce au PS.  La majorité leuzoise est déchirée à nouveau et n'a pas su s'entendre.  Le MR reste encore plus asservi à la NVA qu'à son suzerain leuzois. Et vive la démocratie ! cry

Le dossier de remise en état du pavillon du Coron revient à la surface. Année électorale oblige ?  Mais quel dossier ! Nous avons des plans magnifiques pour un doublement de la surface utile.  Nous sommes heureux que nos nombreux rappels à l'ordre aient enfin amené la majorité à se bouger un peu. Il a fallut 5 ans et 2 mois pour que cela bouge un peu.  Pas une brique ni une planche n'est encore achetée. Non. Mais nous avons des beaux plans et une belle vidéo.  Nous nous abstenons.  Non parce que le dossier bouge enfin, mais parce qu'il a fallut plus de 5 ans pour qu'il bouge un peu. Aussi parce que ces investissements sur fond propre, sans aucune demande de subside, vont coûter très cher et donc que la location par les petites associations risque d'exploser en coût.  A suivre.  En attendant, le pavillon reste totalement inaccessible.

Dans les divers, j'avais un communiqué à transmettre de la part des membres du Conseil consultatif communal des aînés. Ce texte n'est pas celui du groupe PS, mais bien celui des membres qui étaient présents lors de la réunion du 26 mars.  Voici ce texte "Les membres du Conseil consultatif communal des aînés ne sont absolument pas d’accord avec l’attitude et le comportement de la responsable du PCS lors de l’opération Senior Focus (boîte d’infos de secours pour les aînés). Nous voulons que les travaux du CCCA ne soient pas ignorés mais bien illustrés au travers de toute communication".  En réalité, les membres bénévoles comme les agents de la structure ont une volonté commune de travailler dans le même sens, pour les citoyens.  Mais il y a, me semble t-il, un problème de dialogue.  Cet avis n'est pas partagé par les autres conseillers communaux qui sont aussi membres du CCCA. Ils estiment que tout va maintenant très bien et que le dialogue imparfait, c'est du passé.  Et c'est cela qui est extraordinaire : les trois autres conseillères communales dont l’échevine n'ont pas pu assister à la réunion de lundi, ces trois personnes étaient excusées.  Elles ne savent donc absolument pas ce qui a été dit et discuté hier soir.  Mais elles savent que les autres membres qui ont approuvé un texte et m'ont demandé de le porter en Conseil communal se trompent.  (Deux de ces Conseillères se sont exprimés dans ce sens, la troisième ne s'est pas exprimée.) C'est extraordinaire, c'est ahurissant de mauvaise foi.  Je ne rajoute plus rien, "seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse" écrivait Vigny.

Toujours dans les Divers, Monsieur Abraham s'inquiète de l'avancement des travaux à Pipaix.  De même, il s’interroge sur la bonne entente avec les membres de l'association Hell's Angels en espérant que la tranquillité soient maintenue pour tous.

 

DIvers encore, nous interrogeons le Bourgmestre sur l'avancée du dossier Pompier : en attente d'un jugement, et le dossier Grand Place : en attente de plans.  Nous interrogeons le Président du Cpas sur le nombre de RIS (environ 110).  Nous demandons au Collège de trouver un endroit neutre (dans le sens de non ciblé sur une école) pour héberger l'asbl Reform. 

16:07 Écrit par Christian Ducattillon dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

mercredi, 14 février 2018

SDF à la Belle Epoque (Patrick Gaboriau)

Qu'est-ce qui dérange le plus le citoyen : la pauvreté ou l'image de la pauvreté ?

C'est la phrase qui m'a marqué le plus dans la lecture documentée de cet ouvrage dédié aux laissés pour comptes, mendiants, et pauvres parmi les pauvres en général.

La Belle Epoque, avec les robes à crinolines et les chapeaux buses est une image que nous retrouvons dans les livres d'histoire.  Mais derrière les belles façades, sous les ponts, la pauvreté est bien réelle.

Le titre nous emmène jusqu'en 2008, nous pouvons le prolonger par notre vécu jusqu'à aujourd'hui.

17:35 Écrit par Christian Ducattillon dans J'ai lu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

La Flandre aux Flamands - De 860 à 2008 (Pierre Stephany)

l'auteur nous retrace et commente les étapes clés de la creation de l'espace de langue flamande, de l'espace Flandre et des relations avec l'état Belgique.

Un livre très intéressant pour avoir un regard différents de celui vu de Wallonie.

9782873865511-fr.jpg

17:30 Écrit par Christian Ducattillon dans Culture, J'ai lu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

mercredi, 07 février 2018

Frappe-toi le coeur (Amélie Nothomb)

Deux romans de cette auteure la même semaine ! Cela me rajeuni de 20 ans.  Cette fois, c'est le roman de l'année 2017 qui a retenu mon attention, c'est aussi le livre choisi pour la lecture en commun du Cercle de lecture de la Bibliothèque de Leuze.

______________________________

La dernière page de couverture part d'une citation attribuée à Alfred de Musset : "Frappe-toi le cœur, c'est là qu'est le génie." expliquant ainsi le choix du titre.

Au départ de situations familiales apparemment peu fréquentes, l'auteure nous emmène dans l'approche des ressentis, des impressions, des froideurs et des chaleurs qui réunissent des êtres.  Ces relations évoluent, se contredisent, commencent et finissent.  La constance n'existe pas parce que les personnes changent, les regards changent, l'environnement change.

Quand la relations intime concerne une maman et sa fille, un homme et sa femme, deux amies très proches, les amours et les haines peuvent s'exacerber au point de devenir caustiques voire mortelles.

Ces thèses sont très finement analysées dans ce roman au départ duquel nous pouvons laisser filer notre réflexion vers notre propre vécu, nos propres constats, notre propre vision.

Bel ouvrage qui va bien au delà d'un roman aisé et agréable à lire.

Capture.JPG

03:15 Écrit par Christian Ducattillon dans Culture, J'ai lu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

Leuze-en-Hainaut : Conseil communal le 6 février 2018

La séance du Conseil communal du 6 février 2018 a l'ordre du jour suivant :

Ordre du jour

Ayant une conférence à animer et prévue de longue date la même soirée, je ne pourrai pas être présent.

03:03 Écrit par Christian Ducattillon dans Opinion, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

dimanche, 04 février 2018

Pétronille (Amélie Nothomb)

C'est ma deuxième lecture. J'avais lu ce roman pour la première fois peu après sa sortie en automne 2014,

Cette deuxième lecture m'a plu davantage que la première, peut-être parce qu'elle fut savourée en plusieurs morceaux, un ou deux chapitres à la fois ?

La narratrice, l'auteure donc, rencontre une écrivaine brillante mais encore plus originale qu'elle.  Une amitié s'installe, avec ses moments forts et complices et ses crises et ses silences. Le lecteur devient témoin, presque en troisième acteur de ce parcours.

Comme d'habitude avec Amélie Nothomb, le texte se lit très aisément malgré un vocabulaire recherché et des mots peu fréquents. 

La rencontre avec Vivienne Westwood sur ses terres londoniennes m'a bien fait rire.

petronille-amelie-nothomb-rentree-litteraire-livre_5015225.jpg

 

________________________________________

Alors que les premiers roman de cette auteure m'ont charmé (les catilinaires, Hygiène de l'assassin, les combustibles), j'ai bien moins apprécié les romans relatifs à la jeunesse au Japon.  Sur cette espèce de déception, j'avais quand même tenu à poursuivre les lectures qui nous arrivent chaque fin d'été.  Bien m'en pris.

 

 

 

10:42 Écrit par Christian Ducattillon dans Culture, J'ai lu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

lundi, 22 janvier 2018

Le logo 'Agriculture de Wallonie'

TVLux nous informe sur l'usage de la pastille "Agriculture de Wallonie"

En savoir +

 

Capture.JPG

16:29 Écrit par Christian Ducattillon dans Agronomie, Jardinage, nature | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

jeudi, 04 janvier 2018

Les parlers de chez nous

TéléMB nous rafraichit la mémoire en nous faisons ré-entendre de beaux exemples du parlé de chez nous, versus montois.

Lien vers la première partie

Lien vers la deuxième partie (a venir)

Capture.JPG

 

21:06 Écrit par Christian Ducattillon dans Culture | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

samedi, 30 décembre 2017

Ramonage

NoTélé nous rappelle l'importance préventive du ramonage via une visite des lieux avec un professionnel.

Voir le reportage

Capture.JPG

19:50 Écrit par Christian Ducattillon dans Actualité, Information | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

jeudi, 28 décembre 2017

La terre promise - Flamands en Wallonie ( Pascal Verbeke, traduit par Anne-Laure Vignaux)

Cet essai a été publié, pour cette édition, en 2009.  C'est un ouvrage très intéressant pour comprendre le chemin et la vie des Flamands venus travailler en Wallonie.  Bien au delà, l'ouvrage permet aussi aux Wallons de mieux connaître leur Wallonie. 

L'auteur n'a pas ménagé sa peine pour rencontrer un grand nombre de personnes.  il a assemblé les situations en groupes géographiquement représentatifs en un travail journalistique intéressant.

L'ouvrage permet de se rendre compte des progrès sociaux du XXe S, de leur importance : au delà de la lecture de cet ouvrage, nous nous rendons doublement compte de l'importance des combats populaire pour les sauvegarder.

Le livre nous permet aussi de rafraichir notre mémoire, notamment sur la Loi scolaire de 1879, la Loi sur le Truck system de 1887.  Ses références à Auguste de Winne et A travers les Flandres (Nous avions lu la version originale pour le cours de Néerlandais à l'Athénée, Door arm Vlaanderen : cela me rajeuni de 43 ans), à Paul Meyer et Déjà s'envole la fleur maigre et à Henry Storck et Misère au Borinage viennent augmenter la valeur de l'ouvrage.

A lire absolument.

51vV5TdNTgL._SL500_AA240_.jpg

 

19:41 Écrit par Christian Ducattillon dans Culture, J'ai lu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

mardi, 26 décembre 2017

Gestion et management des villes et CPAS

NoTélé nous propose un émission Labeléco consacrée à la gestion communale et du CPAS.  Nous savions peut-être déjà que Tournai et Péruwelz avaient été communes pilote dès 2013.  Grâce à la Province de Hainaut et au Choq, 11 autres communes se sont engagées à progresser dans le même sens d'une bonne gestion du temps et des ressources humaines, au profit des citoyens.

Voir l'émission

 

Capture.JPG

19:14 Écrit par Christian Ducattillon dans Actualité, Opinion | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

samedi, 23 décembre 2017

Monnaies locales, deux témoignages de Wallonie picarde

NoTélé nous propose un magazine consacré aux monnaies locales lancées à Tournai et à Ath.

Voir le magazine

 

Capture.JPG

16:36 Écrit par Christian Ducattillon dans Actualité, Information | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

jeudi, 21 décembre 2017

En son absence (Armel Job)

Nous sommes dans des la région belge proche du Grand Duché de Luxembourg.  Dans ces petits villages, tout le monde connait tout le monde.  Du moins la partie visible de chacun.

Alors, quand un événement spécial survient, les langues se délient et crachent leur venin.

Dans ce très beau roman ou thriller, l'auteur nous explique une fois de plus qu'il ne faut pas se fier aux simples apparences et en tout cas, se remémorer le titre d'un de ses précédents ouvrages : "tu ne jugeras point."

A lire absolument.

 

9782221199220.JPG

20:26 Écrit par Christian Ducattillon dans Culture, J'ai lu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

mercredi, 20 décembre 2017

Leuze-en-Hainaut : Conseil communal le 19 décembre 2017

Pour mémoire, voici l'ordre du jour :

Au point 3, A propos des dépenses de transfert (vers le CPAS et la RCA notamment), nous partageons l’avis de spécialistes de la Direction financière : ces dépenses représentent 38% du budget, la multiplicité des bénéficiaires entraine un essaimage des moyens.

A propos du rapport annuel : les services ont fait un effort de clarté.  

    1. Page 8, des éléments sont repris pour cette période du 1/11/16 au 31/10/17, alors qu’ils se déroulèrent du 26/08/16 au 18/11/17.       Ou, comment tenter de booster son rapport annuel ?
    2. Service travaux : c’est un peu plus détaillé. Il suffisait de le demander … en 2013, puis 2014, puis 2015, puis 2016.
    3. Page 127 : les horodateurs rapportaient 56 620,55 € en 2015-2016, ils ont rapporté 128 689,01 € en 2016-2017. Soit une augmentation de 127´%. Comment stimuler le commerce en centre ville selon la majorité en place, faire payer les clients davantage !

Pour le stationnement devant l’hôtel de ville de véhicules communaux, je m’abstiens. Pourquoi les véhicules communaux peuvent avoir un emplacement de parking là ? L’arrêt pour le chargement et le déchargement ne suffit pas ?

Le budget détaillé du CPAS n’est pas disponible au Secrétariat ni à la Recette. Pourquoi 330000€ de plus en dotation communale ? Pour acheter pour 100 000 € de nouveau mobilier de bureau sur le budget 2017 ? Pour le confort de qui ? En quoi cela va-t-il améliorer la lutte contre la pauvreté grandissante ? En quoi cela va-t-il améliorer le confort des résidents et des usagers ? Pourquoi refiler l’ancien mobilier à la Ville ? En quoi cet achat va-t-il améliorer les activités leuzoises ? C’est indécent.

Pour le budget de la ville, retenons :

  1. C’est la continuité des comptes antérieur et du budget 2017.
  2. Où sont les efforts pour pérénisr les réserves par une politique réfléchie de resssources humaines pour assurer la continuité des services publics ? Dans la réduction budgétaire de 4% ?
  3. La somme des taxes additionnelles (synthèse analytique) passe de 5 727 500 en 2013 à 8 120 000 en 2016. Les 2 400 000 euros supplémentaires viennent de la poche des Leuzois ! 8 fois plus que les 300 000 euros de la taxe égout ! Vous avez dit "dindons" ?
  4. Où sont les efforts pour soulager la pauvreté grandissante ? Dans le nouveau mobilier du CPAS ?
  5. Quels sont les efforts faits pour la propreté de la ville et des villages, hormis la Grand’Rue et la Rue Vandervelde ?
  6. Où sont les montants pour l’amélioration de la Place du jeu de Balle promise avec la Grand’Place ?
  7. Les ratios d’emprunts sont bon. Mais grâce aux épargnes réalisées lors des mandatures précédentes !
  8. Moralité : ce budget est décevant, ignorant des recommandation antérieures, ignorant du bon sens. Il manque de considération du quotidien des Leuzois.

 

00:19 Écrit par Christian Ducattillon dans Opinion, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

samedi, 16 décembre 2017

Rue Paul Pastur

TéléMB nous propose une émission consacrée à la mémoire des rues.  Cette émission-ci est consacrée à Paul Pastur.  Dans de nombreuses villes du Hainaut, il y a une rue Paul Pastur.

Mais qui était Paul Pastur ?

Voici l'occasion d'en savoir + à son sujet.

19:59 Écrit par Christian Ducattillon dans Actualité, Information | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

vendredi, 15 décembre 2017

Le Hainaut et Bethléem

La Province de Hainaut poursuit sa collaboration avec Bethléem.

En savoir +

19:42 Écrit par Christian Ducattillon dans Culture, Information | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

Leuze-en-Hainaut : Conseil communal le 19 décembre 2017

Le Conseil communal se réunira le 19 décembre à 19h30, avec l'ordre du jour suivant.

 

 

16:46 Écrit par Christian Ducattillon dans Opinion, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

samedi, 25 novembre 2017

Les bienveillantes décryptées (Marc Lemonier)

L'auteur analyse les faits évoqués dans le romane Les bienveillantes de Jonathan Littell.  Cette analyse apporte des éléments renforçants et aussi des critiques sur ce roman.  ET c'est bien intéressant tant le foisonnement d'informations dans le roman étaient denses.

Un pas de plus dans le constat de l'horreur et de la vilénie de l'espèce humaine.

Cet ouvrage est un bon complément du roman ciblé.  Ne pas hésiter à le lire et le relire.

 

514zmgi5S5L._SL500_SX328_BO1,204,203,200_.jpg

15:06 Écrit par Christian Ducattillon dans Culture, J'ai lu | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | |

mardi, 21 novembre 2017

Leuze-en-Hainaut : Conseil communal le 21 novembre 2017

La séance du Conseil communal de ce 21 novembre vient de se terminer.  Retenons:

Pré-diagnostic du plan communal de mobilité : présentation générale.  Nos questions et remarques fusent : alors que l'accès au Home Henri Destrebecq, à l'hôtel de ville et aux écoles proches est très difficile, la majorité n'a pas retenu la proposition du PS de placer le point de recharge des voitures électriques près de la gare, elle l'a mis près de l'hôtel de ville : dommage.  Le temps de réaction de l'AC de Leuze est bien trop long, à propos de mobilité : il a fallut 1 an pour placer un panneau portatif pour signaler la défectuosité de la rue du Faux à Blicquy !  Où sont les liens avec la partie mobilité du PCDR et notamment les liaisons inter-village et entre les villages et la ville ?  Où est la piste cyclable annoncée en grande pompe par M. le Ministre Di Antonio il y a 5 ans (tiens, juste avant lés élections communales !).  Dommage que la majorité ait mis fin à la convention avec Amosa qui aidait à former les écoliers pour la sécurité routière, il parait que le Collège reprendra l'idée à l'initiative du pS : à voir.  On parle de Ravel, mais nous devons déplorer le mauvais entretien de la partie existante.

Impôts additionnels : abstention du groupe, pS.  Il faut des impôts, oui, mais pour faire quoi ?

Modification budgétaire MB2 : 

- La redevance de parking est augmentée de 25 000 euros !  C'est comme cela que la majorité stimule le commerce du centre ville ! Les commerçants et les clients apprécieront.

- Les dépenses de fonctionnement en informatique passent de 60 000 euros à 100 000 euros !  Tout cela pour avoir un site qui ne mentionne même pas les heures des hommages aux victimes des guerres lors de la commémoration de l'Armistice du 11 novembre 2017 !  Par contre, des activités de 2014 sont encore en première page du site !

- doublement de la rémunération du personnel mis à la disposition de la RCA : voir plus loin !

- à côté de cela, les comptes 2016 et ses annexes nous rappelaient que la somme des taxes additionnelles passent de 5 727 500 euros en 2013 à 8 120 000 euros en 2016 : et cela vient de la poche des Leuzois !  C'est autre chose que les 350 000 euros de la taxe égout !  Sur ces 2 500 000 euros de taxes en plus exigées par la majorité MR-IDEES, 1 % (oui, un pourcent soit 2500 euros) est attribué lors de cette modification budgétaire pour acheter des brosses métalliques de désherbage des espaces publics alors qu'il fait si sale dans notre ville et ses villages ! Qui sont les dindons : devinez !

- Pourtant, lors de l'examen des comptes 2016, la Directrice financière lançait un cri d'alarme sur la consommation majorée de dépenses de transferts (vers la RCA et le CPAS notamment).  lors du même examen des comptes, il était dit qu'il fallait une politique réfléchie des ressources humaines : où est elle ?

- Cette modification budgétaire est décevante, ignorante des recommandations antérieures, ignorante du bon sens.  Elle manque de considération du quotidien des Leuzois. Nous nous y opposons.  Mais les Conseillers de la majorité trouvent cela tout à fait normal et approuvent  !

Ordre du jour de l'AG de IDETA : le groupe pS s'oppose au plan stratégique avec son usine à gaz sur Leuze.  La majorité nous suit : pour une fois !

23:29 Écrit par Christian Ducattillon dans Opinion, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

dimanche, 12 novembre 2017

La salle de bal (Anna Hope, traduit par Elodie Leplat)

1911, un asile en Yortshire.  Les hôpitaux psychiatriques de l'époque et les moyens médicaux de diagnostic et de soins sont le fond ce roman.  La salle de bal est la grande salle où des patients sont invités une fois par semaine pour danser au son d'un orchestre.  Le médecin et chef d'orchestre estime que les progrès sont notables.

Plusieurs des patients sont au coeur de ce roman et en deviennent le fil rouge.

Ce roman est très instructif sur cette époque et les soins médicaux psychiatriques.

J'ai eu un peu dur à maintenir mon attention en continu, je ne l'ai pas lu d'une traite comme c'est souvent le cas.  La fin n'est pas celle que j'imaginais.

 

product_9782072688720_195x320.jpg

10:37 Écrit par Christian Ducattillon dans Culture, J'ai lu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

lundi, 06 novembre 2017

Le coeur battant de nos mères (Brit Bennet, traduit par Jean Esch)

Ce roman nous emmène dans les intimités de proches, parents ou amis, qu'un secret sépare.  Mais quel secret ! (non, je ne le dévoilerai pas !)

En différents endroits des Etats-Unis, nous suivons la piste et l'évolution de pensées de Nadia.  Sa peine au décès dramatique de sa maman, le dialogue intense mais silencieux avec son père, le milieu protestant très pratiquant, sa soeur, ses amis et amies.  Chacun de ces proches ou parents a aussi des états d'âmes et des réflexions plus ou moins complémentaires ou tout à fait contraires.

Entre la liberté de l'espace clos des non-dits, l'auteure nous emmène en parallèle à une certaine réflexion sur soi-même. 

A lire absolument ! (encore un livre conseillé par les bibliothécaires de Leuze, merci à elles)

117139472.jpg

19:33 Écrit par Christian Ducattillon dans Culture, J'ai lu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

samedi, 04 novembre 2017

Une histoire des abeilles (Maja Lunde, traduit par Loup-Maëlle Besançon)

Ce roman nous présente trois époques et trois lieux différents reliés entre eux par les abeilles et, nous le lirons ensuite, par un autre lien important.

William réfléchi à la construction d’une ruche d’un modèle nouveau et plus pratique que les ruches en pailles. Nous sommes en Angleterre, en 1852.

Georges est apiculteur dans l’Ohio. En 2007, ils constate avec effroi que ses ruches sont aussi victimes de l’effondrement des colonies.

Tao est pollinisatrice de fleurs d’arbres fruitiers en Chine en 2098. Alors que la floraison est terminée et qu’elle profite d’une jour de congé pour faire une petite balade avec son mari et leur fils de 3ans. Et puis c’est le drame.

L'auteure s'est très largement documentée pour aborder les aspects techniques de l'apiculture et l’effondrement des colonies d'abeilles.  Il est sort un roman passionnant à lire et que se termine sur une note d'espoir.

A lire absolument

CVT_Une-Histoire-des-Abeilles_9583.jpg

15:52 Écrit par Christian Ducattillon dans Culture, J'ai lu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

vendredi, 03 novembre 2017

La symbolique funéraire

TéléMB s'est entretenue avec Jacky Legge à propos de la richesse patrimoniale et la symbolique des sépultures.

Voir l'entretien

 

Capture.JPG

 

14:05 Écrit par Christian Ducattillon | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

dimanche, 29 octobre 2017

Les raisins de la colère (John Steinbeck)

Ce livre m'avait été imposé en humanité.  Ce l'ai repris pour une seconde lecture, 44 ans plus tard.  Rien d'étonnant que le ressenti soit très différent.

Nous sommes peu après 1929,  en pleine crise économique aux Etats-Unis avec des conséquences sociales et environnementales catastrophiques.  Des familles de Paysans sont jetées à la rue, leurs terres seront labourées à travers la plaine par des tracteurs puissants. 

Les familles espèrent se rendre en Californie, des prospectus expliquent qu'on y recherche des travailleurs pour les cueillettes des fruits.

Le parcours se fait très difficilement, le peu d'économie disparait en carburant et réparations des véhicules, ne songeons même plus à manger à notre faim.

Et puis c'est l'arrivée, des dizaine de milliers de personnes se battent pour occuper quelques centaines d'emplois.  Les salaires s’effondrent, subsister devient une chance.

Le style et les descriptions dures et parfois crues de Marcel Duhamel et de M-E Coindrews donnent une puissance terrible au texte.

Capture.JPG

20:47 Écrit par Christian Ducattillon dans Culture, J'ai lu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

Concerto à la mémoire d'un ange (Eric-Emmanuel Schmitt)

L'empoisonneuse, le retour, concerto à la mémoire d'un ange et un amour à l'Elysée sont quatre nouvelles très différentes et qui ont pourtant un lien entre elles.

L'ensemble se lit très aisément et nous captive dès la première page pour ne plus nous lâcher.

Ce n'est pas nouveau (2010), mais pour moi ce fut la première lecture.  Une voix me dit qu'il ne faudra pas longtemps avant que je relise au moins une seconde fois.

Capture.JPG

20:37 Écrit par Christian Ducattillon dans Culture, J'ai lu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

samedi, 28 octobre 2017

La saucisson d'Ardenne est protégé

Hummm, encore un produit de la gastronomie du terroir mis en évidence !

Et cette fois, c'est le saucisson d'Ardenne.  MaTélé se devait de nous en informer.

Voir le lien.

Capture.JPG

03:21 Écrit par Christian Ducattillon dans Agronomie, Jardinage, nature | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

lundi, 23 octobre 2017

Les difficultés des libraires

A l'occasion de la sortie d'un album des aventures d'Astérix, AntenneCentre a poser quelques questions à un libraire belge.  Pa facile non plus comme métier !

Voir le reportage

Capture.JPG

22:06 Écrit par Christian Ducattillon dans Actualité, Culture, Information | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

mardi, 17 octobre 2017

Leuze-en-Hainaut : Conseil communal le 17 octobre 2017


La séance du Conseil communal vient de se terminer. Pour mémoire, voici le lien vers l'ordre du jour. Qu’en retenir ?

 Point 22. Le Collège, 5 ans après son installation, ne domine pas encore ses dossiers. Le 9 mai 2017, je m’exprime au nom du groupe pS pour signaler une erreur dans une proposition de délibération pour la Fabrique d’église protestante. Les communes de Peruwelz, Leuze et Bernissart sont concernées. Le Collège prétend que Bernissart n’est pas concernée. Or, le point revient aujourd’hui : Bernissart est concerné. 5 années ne leur ont pas encore suffit pour le savoir !

Point 30. Encore une volonté d’externalisation de travaux qui peuvent très bien être réalisés par notre personnel, compétent et volontaire.       Les deux groupes MR et IDEES trouvent normal de faire réaliser la vidange et le remplacement de filtres par des sociétés extérieures. Hallucinant. Encore près de 1000 euros de dépensés et surtout la démotivation de nos agents. Le groupe pS s'oppose fermement à ce nouveau détricotage des services au public.

Point 32 : vendre la bibliothèque : deux avis contradictoires : 1) nous ne pouvons pas garder toutes les maisons surtout si elles sont vétustes;    2) a t-on tenu compte du projet de "Parc du Herseau" dans
ce choix de vendre ?  C'est un beau projet de parc pour ce quartier qui ne demande qu'à s'améliorer. Le moins que l’on puisse dire est que le dossier est loin d’être finalisé. A suivre avec attention.

Une décision est prise pour limiter la vitesse à Chapelle à Oie, je demande l'extension sur Andricourt et la rue Croix de Bourgogne.

6 radars préventifs seront achetés : des panneaux avertisseurs, pas de flash à procès.

Divers : le site de la Ville est de nouveau en défaut. Voir la note antérieure de ce blog. Que fait le Collège : être au service du citoyen ou faire du show pour se mettre en avant en méprisant le Conseil, les Associations, les citoyens ? La réponse est dans la question. Je suis outré devant ce mépris et cette désinvolture.

Nous demandons où en sont les dossiers de calamité. Il parait que « ça avance ». Tant mieux.

22:04 Écrit par Christian Ducattillon dans Opinion, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |