mercredi, 21 juin 2017

La mort est mon métier (Robert Merle)

Édité en 1952, cet ouvrage présenté comme un roman est plus que largement inspiré de la vie de Rudolf Hoess, celui qui fut longtemps commandant du camp d’Auschwitz.

Il ne s'agit pas d'expliquer, encore moins d'expliquer, mais de tenter de comprendre la trajectoire de quelqu’un qui devient commandant et acteur essentiel de l’extermination de tant de personnes.

L'auteur s'est informé sur base de documents et témoignages recueillis au procès de Nuremberg, de notes du psychiatre qui a entendu RH lors de son emprisonnement.  Il a décortiqué le tout et avancé des hypothèses pour comprendre.

A lire absolument, à un moment où nous sommes bien assis et l’âme en paix.

519B5ZFcSAL._SX302_BO1,204,203,200_.jpg

19:09 Écrit par Christian Ducattillon dans J'ai lu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.