mardi, 17 octobre 2017

Leuze-en-Hainaut : Conseil communal le 17 octobre 2017


La séance du Conseil communal vient de se terminer. Pour mémoire, voici le lien vers l'ordre du jour. Qu’en retenir ?

 Point 22. Le Collège, 5 ans après son installation, ne domine pas encore ses dossiers. Le 9 mai 2017, je m’exprime au nom du groupe pS pour signaler une erreur dans une proposition de délibération pour la Fabrique d’église protestante. Les communes de Peruwelz, Leuze et Bernissart sont concernées. Le Collège prétend que Bernissart n’est pas concernée. Or, le point revient aujourd’hui : Bernissart est concerné. 5 années ne leur ont pas encore suffit pour le savoir !

Point 30. Encore une volonté d’externalisation de travaux qui peuvent très bien être réalisés par notre personnel, compétent et volontaire.       Les deux groupes MR et IDEES trouvent normal de faire réaliser la vidange et le remplacement de filtres par des sociétés extérieures. Hallucinant. Encore près de 1000 euros de dépensés et surtout la démotivation de nos agents. Le groupe pS s'oppose fermement à ce nouveau détricotage des services au public.

Point 32 : vendre la bibliothèque : deux avis contradictoires : 1) nous ne pouvons pas garder toutes les maisons surtout si elles sont vétustes;    2) a t-on tenu compte du projet de "Parc du Herseau" dans
ce choix de vendre ?  C'est un beau projet de parc pour ce quartier qui ne demande qu'à s'améliorer. Le moins que l’on puisse dire est que le dossier est loin d’être finalisé. A suivre avec attention.

Une décision est prise pour limiter la vitesse à Chapelle à Oie, je demande l'extension sur Andricourt et la rue Croix de Bourgogne.

6 radars préventifs seront achetés : des panneaux avertisseurs, pas de flash à procès.

Divers : le site de la Ville est de nouveau en défaut. Voir la note antérieure de ce blog. Que fait le Collège : être au service du citoyen ou faire du show pour se mettre en avant en méprisant le Conseil, les Associations, les citoyens ? La réponse est dans la question. Je suis outré devant ce mépris et cette désinvolture.

Nous demandons où en sont les dossiers de calamité. Il parait que « ça avance ». Tant mieux.

22:04 Écrit par Christian Ducattillon dans Opinion, Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.