dimanche, 29 octobre 2017

Les raisins de la colère (John Steinbeck)

Ce livre m'avait été imposé en humanité.  Ce l'ai repris pour une seconde lecture, 44 ans plus tard.  Rien d'étonnant que le ressenti soit très différent.

Nous sommes peu après 1929,  en pleine crise économique aux Etats-Unis avec des conséquences sociales et environnementales catastrophiques.  Des familles de Paysans sont jetées à la rue, leurs terres seront labourées à travers la plaine par des tracteurs puissants. 

Les familles espèrent se rendre en Californie, des prospectus expliquent qu'on y recherche des travailleurs pour les cueillettes des fruits.

Le parcours se fait très difficilement, le peu d'économie disparait en carburant et réparations des véhicules, ne songeons même plus à manger à notre faim.

Et puis c'est l'arrivée, des dizaine de milliers de personnes se battent pour occuper quelques centaines d'emplois.  Les salaires s’effondrent, subsister devient une chance.

Le style et les descriptions dures et parfois crues de Marcel Duhamel et de M-E Coindrews donnent une puissance terrible au texte.

Capture.JPG

20:47 Écrit par Christian Ducattillon dans Culture, J'ai lu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.