dimanche, 12 novembre 2017

La salle de bal (Anna Hope, traduit par Elodie Leplat)

1911, un asile en Yortshire.  Les hôpitaux psychiatriques de l'époque et les moyens médicaux de diagnostic et de soins sont le fond ce roman.  La salle de bal est la grande salle où des patients sont invités une fois par semaine pour danser au son d'un orchestre.  Le médecin et chef d'orchestre estime que les progrès sont notables.

Plusieurs des patients sont au coeur de ce roman et en deviennent le fil rouge.

Ce roman est très instructif sur cette époque et les soins médicaux psychiatriques.

J'ai eu un peu dur à maintenir mon attention en continu, je ne l'ai pas lu d'une traite comme c'est souvent le cas.  La fin n'est pas celle que j'imaginais.

 

product_9782072688720_195x320.jpg

10:37 Écrit par Christian Ducattillon dans Culture, J'ai lu | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

Écrire un commentaire