samedi, 25 novembre 2017

Les bienveillantes décryptées (Marc Lemonier)

L'auteur analyse les faits évoqués dans le romane Les bienveillantes de Jonathan Littell.  Cette analyse apporte des éléments renforçants et aussi des critiques sur ce roman.  ET c'est bien intéressant tant le foisonnement d'informations dans le roman étaient denses.

Un pas de plus dans le constat de l'horreur et de la vilénie de l'espèce humaine.

Cet ouvrage est un bon complément du roman ciblé.  Ne pas hésiter à le lire et le relire.

 

514zmgi5S5L._SL500_SX328_BO1,204,203,200_.jpg

15:06 Écrit par Christian Ducattillon dans Culture, J'ai lu | Lien permanent | Commentaires (1) |  Imprimer |  Facebook | |

Commentaires

Si vous n’avez pas lu « Les Bienveillantes », c’est pas grave. Ce roman, prix Goncourt quand même, est infatué, lourd, prétentieux et gratuitement morbide. L’auteur a réussi la gageure de se faire détester par pratiquement tout le monde, Juifs (dont il est) en tête. Présenter comme héros un SS agrégé de philosophie, homosexuel, cultivé et pas plus fanatiquement anti-juif que ça, pose question chez certains qui ne voyaient dans ce corps que des brutes intégrales. En plus, ce dernier trouve que le massacre de masse n’est pas esthétique et prône un nettoyage propre qui sente la violette. Un pavé de près de un kilo pour ce genre de littérature n’est pas digeste.
Little a disparu des écrans. Adieu !

Écrit par : Colade | dimanche, 26 novembre 2017

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.