mardi, 27 mars 2018

Leuze-en-Hainaut : Conseil communal le 27 mars 2018

L'ordre du jour de la séance du Conseil communal de ce 27 mars 2018 est disponible via ce lien sur le site de la ville

La Tutelle régionale confirme l'avis donné antérieurement par la Directrice financière : frais de transfert explosent vers RCA et surtout CPAS, attention au planning d'investissements.

Pour la démission d'un Conseiller et le remplacement par la suppléante, nous ne pouvons que respecter le choix d’un groupe de remplacer un conseiller par le premier suppléant en ordre utile. Nous n’avons pas de commentaire à formuler.

Par contre, les communications faites dans la presse à ce propos sont le reflet d’un autre temps, quand un vassal devait prouver allégeance à son suzerain et maître en lui apportant la preuve de sa fidélité ou en tout cas de sa subordination. C’était parfois la tête d’un ennemi commun. Nous retournons 7 siècles en arrière, quand le mot démocratie n’était qu’un exercice de style de version grecque.  Triste réalité.

Toujours dans les communiqués faits dans la presse par MR et IDEES il y a quelques jours, nous sommes bien en Belgique, pays du surréalisme. Un groupe affirme une pré-alliance avec son grand partenaire, Ce dernier prétend le contraire. "Il y a au moins un des deux groupes qui ment." Cela vous dit quelque chose ?  Triste réalité.

La motions contre les visites domiciliaires passe grâce au PS.  La majorité leuzoise est déchirée à nouveau et n'a pas su s'entendre.  Le MR reste encore plus asservi à la NVA qu'à son suzerain leuzois. Et vive la démocratie ! cry

Le dossier de remise en état du pavillon du Coron revient à la surface. Année électorale oblige ?  Mais quel dossier ! Nous avons des plans magnifiques pour un doublement de la surface utile.  Nous sommes heureux que nos nombreux rappels à l'ordre aient enfin amené la majorité à se bouger un peu. Il a fallut 5 ans et 2 mois pour que cela bouge un peu.  Pas une brique ni une planche n'est encore achetée. Non. Mais nous avons des beaux plans et une belle vidéo.  Nous nous abstenons.  Non parce que le dossier bouge enfin, mais parce qu'il a fallut plus de 5 ans pour qu'il bouge un peu. Aussi parce que ces investissements sur fond propre, sans aucune demande de subside, vont coûter très cher et donc que la location par les petites associations risque d'exploser en coût.  A suivre.  En attendant, le pavillon reste totalement inaccessible.

Dans les divers, j'avais un communiqué à transmettre de la part des membres du Conseil consultatif communal des aînés. Ce texte n'est pas celui du groupe PS, mais bien celui des membres qui étaient présents lors de la réunion du 26 mars.  Voici ce texte "Les membres du Conseil consultatif communal des aînés ne sont absolument pas d’accord avec l’attitude et le comportement de la responsable du PCS lors de l’opération Senior Focus (boîte d’infos de secours pour les aînés). Nous voulons que les travaux du CCCA ne soient pas ignorés mais bien illustrés au travers de toute communication".  En réalité, les membres bénévoles comme les agents de la structure ont une volonté commune de travailler dans le même sens, pour les citoyens.  Mais il y a, me semble t-il, un problème de dialogue.  Cet avis n'est pas partagé par les autres conseillers communaux qui sont aussi membres du CCCA. Ils estiment que tout va maintenant très bien et que le dialogue imparfait, c'est du passé.  Et c'est cela qui est extraordinaire : les trois autres conseillères communales dont l’échevine n'ont pas pu assister à la réunion de lundi, ces trois personnes étaient excusées.  Elles ne savent donc absolument pas ce qui a été dit et discuté hier soir.  Mais elles savent que les autres membres qui ont approuvé un texte et m'ont demandé de le porter en Conseil communal se trompent.  (Deux de ces Conseillères se sont exprimés dans ce sens, la troisième ne s'est pas exprimée.) C'est extraordinaire, c'est ahurissant de mauvaise foi.  Je ne rajoute plus rien, "seul le silence est grand, tout le reste est faiblesse" écrivait Vigny.

Toujours dans les Divers, Monsieur Abraham s'inquiète de l'avancement des travaux à Pipaix.  De même, il s’interroge sur la bonne entente avec les membres de l'association Hell's Angels en espérant que la tranquillité soient maintenue pour tous.

 

DIvers encore, nous interrogeons le Bourgmestre sur l'avancée du dossier Pompier : en attente d'un jugement, et le dossier Grand Place : en attente de plans.  Nous interrogeons le Président du Cpas sur le nombre de RIS (environ 110).  Nous demandons au Collège de trouver un endroit neutre (dans le sens de non ciblé sur une école) pour héberger l'asbl Reform. 

16:07 Écrit par Christian Ducattillon dans Politique | Lien permanent | Commentaires (0) |  Imprimer |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.